Actus | Evènements artistiques | Frati et Ribeiro

Rolling Stone Magazine choisi “Clara Crocodilo – Arrigo Barnabé” entre les 100 meilleurs albums de tous les temps.

Rolling Stone Magazine choisi Arrigo Barnabé entre les 100 plus grands artistes de la musique brésilienne.

Tom Jobim sur Arrigo Barnabé “Le future c’est ce qui vient après”

Ce n’est pas une star. Ce n’est pas un inconnu. C’est une figure incontournable d’une certaine musique faite au Brésil, à mettre dans la catégorie «Universelle ».

Chantre de la musique dodécaphonique et expérimentale, Arrigo Barnabé est un des compositeurs le plus originaux de la scène musicale brésilienne. Avec ses opéras rock, ses BD musicales – comme il y a des comédies musicales – son jazz  symphonique tendance free, son rap à la sauce lyrique ou ses bossas atonales, il montre qu’au Brésil il y a une vie après la samba. Au centre de sa démarche créatrice, un opéra rock, « Clara Crocodilo » son premier album qui, à sa parution en 1980, bouleverse les codes et les formes de la musique au Brésil.

Trois décennies plus tard, ce Géo Trouvetout  de la musique revient en studio pour réajuster les pendules de ce premier opus. Pour commencer, il en affine le titre, repris au pluriel « ClaraS CrocodiloS » parce que si la musique reste la même, ses interprètes se diversifient. Aux vieux comparses de toujours – les « Crocodilos » Mario Manga à la guitare, Paulo Braga et Arrigo lui-même aux pianos –se joignent quatre musiciennes, des « Claras » à peine sortie de l’adolescence et du conservatoire où elles ont suivi une formation musicale rigoureuse : Ana Karina à la basse, Maria Beraldo Bastos à la clarinette, Joana Queiroz au sax ténor, Maria Portugal à la batterie et toutes aux vocaux apportent un langage plus contemporain, un souffle de réjouissante folie.  Elles ont apporté une énergie nouvelle qui m’a beaucoup plu, se réjouit Arrigo Barnabé. La reprise de cette symphonie du chaos se fait sur le mode d’un rock tendance free jazz opératique, saupoudré de l’humour jovial des quatre Lolitas qui a surpris plus les aficionados d’Arrigo Barnabé : On a l’habitude de voir sa musique joué par des hommes et là on voit ces petites gamines en train de jouer ces trucs hyper compliqués, avec une technique et un son d’enfer et en plus elles  se marrent, elles ont vraiment l’air de s’amuser, c’est sidérant. Avec des arrangements entièrement réécrits, un paysage sonore plus agressif, plus punchy, plus déjanté et porté par le groove puissant des filles, Clara Crocodilo, dans son nouveau costume de Claras Crocodilos s’offre une véritable cure de jouvence.

Ces joyeuses Claires et leurs Crocodiles au grand complet sont en tournée en Europe et présentent cette nouvelle version du plus emblématique des opéras rock d’Arrigo Barnabé. On pourra les retrouver au Berlim Haus der Kultur und der Welt le 10 novembre, au Bimhuis  à Amsterdam le 11, novembre. Le 12 novembre, ils seront au New Morning à Paris.

De quoi mettre du peps dans la morosité automnale…

Dominique Dreyfus

Vous pouvez acheter des billets ici 

 

no comments

Read more...

Capoeira à la Une, projet socio-éducatif, porte sur un problème d’urgence concernant l’ensemble de l’Union Européenne : les jeunes défavorisés.

Aujourd’hui, selon les chiffres d’Eurostat, trente millions de personnes entre 15 et 29 ans, ou soit un tiers des jeunes issus de milieux défavorisés court un risque important d’exclusion sociale.

L’éducation non formelle apparaît comme une des solutions permettant de diminuer ce risque. Or, la dimension non formelle de l’enseignement de la capoeira est incontestable. Cet art martial, venu du Brésil et dont la pratique se développe de plus en plus à travers l’Europe, permet à de nombreux instructeurs d’intervenir auprès de jeunes en difficulté.

Capoeira à la Une se propose de mettre en place les moyens de valoriser et de développer la pratique de cette discipline sportive auprès des jeunes en difficulté et de conforter la place des différents intervenants dans la capoeira.

Capoeira à la Une propose alors que l’on développe des instruments de travail innovants tels que:

  1. Un cadre européen de compétences transversales et spécifiques pour les professeurs de capoeira
  2. Des orientations pédagogiques pour les écoles de capoeira et les agences de certification afin de former et de valider la professionnalité des éducateurs pour les jeunes

Capoeira à la Une sera expérimenté sur une période de 24 mois, et engagera 60 opérateurs. Ce projet intéressera une centaine de personnes venant des six pays partenaires. Les résultats de cette expérience, consultables en ligne pendant les 24 mois qui suivront la clôture du projet. Pendant la même période, à travers l’Union Européenne, parties prenantes publiques ou privées impliquées dans l’éducation non formelle des jeunes défavorisés, éducateurs de capoeira, fédérations sportives et agences de certification des compétences pourront bénéficier et utiliser les résultats du projet, en les valorisant.

Capoeira à la Une bénéficiera à long terme :

  • A la valorisation et surtout à l’augmentation des parcours éducatifs et culturels des écoles de capoeira  à destination des jeunes défavorisés, à travers la professionnalisation des leurs éducateurs
  • L’insertion professionnelle des éducateurs
  • L’établissement de nouvelles collaborations entre les différents acteurs de l’éducation non formelle

Par ses ambitions, ses objectifs, ses orientations, Capoeira à la Une est un projet conforme:

  • à la Stratégie Europe 2020 qui demande une croissance inclusive, un soutien pour acquérir des nouvelles compétences ; une diminution du nombre des personnes exclues de la société
  • au cadre Stratégique – Education et Formation 2020, qui a pour objectifs stratégiques l’ouverture à l’apprentissage non formel et informel ; une plus importante transparence et reconnaissance des résultats d’apprentissage ; la promotion de l’égalité, de la cohésion sociale et de la citoyenneté active
  • à la Résolution du Conseil et des Représentants des Gouvernements des Etats Membres, du 22/05/08 et du 27/11/12.

no comments

Read more...

C’est une ancienne passion pour les mouvements d’artistes orientés vers les villes et villages éloignés des grands centres qui nous guida dans la création de ce projet.

Le cirque, les caravanes, les troupes d’artistes de théâtre et de musique, les saltimbanques. Ces personnes qui partaient des grandes villes, en emportant dans leurs baluchons des écritures, des canevas, des partitions… et qui allaient là  où les gens  n’avaient pas  accès aux spectacles. Néanmoins, le bouleversement provoqué par leur arrivée donnait souvent lieu à des changements dans leur   vivre  quotidien. Parfois éphémères, d’autres fois…définitifs!

no comments

Read more...

Le projet ISOLAT – Rompre les frontières met en évidence deux nécessités observées par les concepteurs, pratiquants d’éducation informelle, en contact avec des jeunes en Europe et dans le bassin méditerranéen :

  • Le besoin pour les jeunes d’être reconnus, de pouvoir s’exprimer au-delà des « cages » des SMS, des download entre eux-mêmes, pour découvrir et prendre place dans un espace non virtuel, mais « physique », de participation active dans la vie sociale, cassant les barrières qui les rendent isolés, « invisibles » à certains adultes méconnaissant leurs potentialités.
  • La nécessité des Youth Workers (YW) qui,  dans les organisations sociales,  sont protagonistes – avec des dimensions clés –  de l’éducation et du développement des jeunes :  socialisation, acquisition de compétences  transversales, bien être et comportements sains, participation à la vie démocratique… Dans une époque où la crise de la qualité de vie est de plus en plus présente, ils cherchent des outils efficaces, efficients, pour intervenir sur les problématiques de la jeunesse et voir la valorisation de  leur fonction, avec la reconnaissance de leurs compétences.

no comments

Read more...

Genèse

Le point de départ de cette création est une réflexion sur l’utopie du vivre ensemble. Cela prendrait racine dans l’expérience concrète de la troupe du Théâtre de l’Opprimé et de sa pratique du théâtre forum, en France et ailleurs. De ce travail jaillirait une dramaturgie de la relation entre les êtres humains, hier et aujourd’hui.

no comments

Read more...

Le 7 juillet, dans les locaux du Théâtre de l’Opprimé, Frati-Ribeiro a lancé Défis… On a pu découvrir à cette occasion le nouveau label, ses créa
teurs, ses artistes, tous ceux qui ont contribué à sa naissance et, le plus important, ses 4 premiers CD signés respectivement Maria Teresa, Toninho do Carmo, Jean-Yves Candela et Arrigo Barnabé.

Dans la famille Frati-Ribeiro, à l’heure de faire la fête, tout le monde met la main à la pâte. Dès 16h, comédiens, musiciens, techniciens, associés, collaborateurs de tous bords étaient là. Pendant que, dans la salle de concert,  Franck et Leo s’affairaient aux lumières et à la balance,  dans les coulisses les musiciens répétaient, aux cuisines et dans le foyer, les autres  assuraient le ménage, le nettoyage, la décoration, l’organisation de la soirée, la mise en place du cocktail… orientés par Rui Frati, Isabel Ribeiro et de Filipe Caldeira, son alter ego à Madère venu pour l’occasion.

Imagine-t-on fêter la musique sans musique ? Evidement non. Celle-ci a donc commencé en musique, avec un mini concert à quatre voix. En solo, en duo ou tous ensemble, dans un joyeux mélange, échangeant leur répertoire, les quatre artistes du catalogue ont illustré au pied de la lettre l’esprit qu’Isabel Ribeiro, (le cerveau de Défis, ne l’oublions pas), a rêvé d’insuffler à ce label.

On a assisté alors à des moments magiques :  l’exubérant Arrigo Barnabé se pliant  à l’intimisme de Maria Teresa ;  le piano de Jean-Yves Candela dialoguant avec la guitare de Toninho do Carmo ; Arrigo Barnabé rejoint par son vieux complice Paulo Braga qui a fait le voyage juste pour cet événement. Jean-Yves Candela serpentant entre ses compositions jazzy et la pop music de Maria Teresa.

On a fait connaissance in vivo avec « la créature » de Toninho do Carmo, cette guitare qu’il a fabriquée de ses mains. Elle est belle, elle a du coffre, un son qui nous fait vibrer l’âme,  »chante » avec un irrésistible velouté. Si elle essaie de se faire dure quand on l’empoigne, elle fond sous la caresse des accords.

Clou des surprises que nous a réservé ce concert exceptionnel et unique, la douce Maria Teresa incorporant la folie musicale d’Arrigo Barnabé et, forte de sa propre verve théâtrale, se livrant à un numéro de jongle vocale pour interpréter seule mais à deux voix, à deux micros, à deux registres la double partition d’Orgasmo Total. Un moment sidérant et magique.

Le Théatre de l’Opprimé mélange depuis toujours la musique au théâtre, Défis semble parti pour imprégner sa musique de théâtralité. C’est dire que leurs destins sont intimement liés, qu’ils forment une même famille. C’est elle qui est venue au complet clore ce beau moment de musique avec un dernier morceau, signé Arrigo Barnabé, intitulé « O sentido do samba ».

Salle comble, l’événement a rassemblé tous les fidèles de l’aventure que mène depuis de longues années Frati-Ribeiro. Et il en a attiré de nouveaux des musiciens, des journalistes, des labels, des institutions…

Sous la houlette de Michelle Candela – assistée de sa fille Lucie – on pouvait acheter et se faire dédicacer par les artistes la toute nouvelle production discographique de Défis. Les CD sont partis comme des petits pains.

Après le plaisir des oreilles, le plaisir des papilles gustatives avec un cocktail comme le sait faire l’équipe du Théâtre de l’Opprimé : cosmopolite abondant, varié et bien arrosé ! Un jeune garçon plein d’allant et qui rêve de se lancer, a-t-il dit  dans les métiers de la gastronomie, a fait ses premiers essais au service du bar avec grand talent – mais on ignore son nom.

Et quand la fête s’est terminée, elle a continué, en douceur. Autour d’un dernier verre, d’un dernier petit four, on a pu profiter de la générosité de Toninho do Carmo qui sait comme personne faire chanter les amateurs. Les emportant dans les méandres de ses accords de guitare il n’hésite jamais à se faire l‘accompagnateur attentif de chanteurs / chanteuses d’un soir. Un régal.

 

« Foi bonita a festa pa / Fiquei contente… » et heureusement, il y avait Filipe Ferraz, venu de Madère avec sa caméra pour tout filmer. A l’attention de ceux qui ne sont pas venus.

no comments

Read more...

Frati-Ribeiro, c’est parti !"><span lang =Frati-Ribeiro, c’est parti !" />

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes. The first of which being that the home needs to be wheelchair accessible. My wife Melissa has been in a wheelchair for the past few years and we’ve been crammed into 2 bedroom condo for most of that time. You can find out a little more about us and we got to where we are today in my first post first post.

 

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

no comments

Read more...

Nous cherchons des comédiens…

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes. The first of which being that the home needs to be wheelchair accessible. My wife Melissa has been in a wheelchair for the past few years and we’ve been crammed into 2 bedroom condo for most of that time. You can find out a little more about us and we got to where we are today in my first post first post.

Dear Photograph

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

no comments

Read more...

Il y a un an déjà !

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes. The first of which being that the home needs to be wheelchair accessible. My wife Melissa has been in a wheelchair for the past few years and we’ve been crammed into 2 bedroom condo for most of that time. You can find out a little more about us and we got to where we are today in my first post first post.

Dear Photograph

We bought the property back in January 2010 and plan to build something special on it. A place to continue to raise our 2 wonderful boys. What sits on the property now is a quaint little 900 square foot beach home. While it’s charming, we have a few requirements that dictate some serious changes.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home. In fact, we have a ton of images we’ve been collecting. You can take a look at them on our Image Spark library. The image above isn’t what will be built on the property but it is one of the many sources of inspiration we’ve been looking to to influence our new home.

no comments

Read more...

Rimino Concept Phone

Amid Moradganjeh wanted to rethink the experience with this concept mobile phone called Rimino . This project is looking for new uses and attempts to improve the user experience with a new navigation / usability. To discover in the following video.

no comments

Read more...